Hallo ! 

Et oui, ça y est, nous y sommes !!!

Après avoir traversé:

Des montagnes de papiers administratifs (Merci madame Pierrefeu pour votre précieux coup de main!)
Quelques bons coups d'adrénaline (s'envoler pour la première fois, c'est faire plusieurs fois le grand 8 dans sa tête et dans son coeur avant le décollage, pour certains...)
Des kilos de valise (on les enregistre à la porte 11, ah, oui mais non, et les Hors formats ?...)
Des kilomètres de contrôles de sécurité (et on enlève la ceinture, et on ne met pas le sac dans le même casier que le blouson, et on fait un sourire au monsieur de la sécurité, parce que les groupes, il aime pas ça...)

DSC_0001



Et ben, après tout ça, on s'est envolé !!!

On a bien fait de quitter a France, là-bas, il pleut tout le temps, ciao Amélie (la tempête), ici, on est au sec (euh...Pour l'instant...)

DSC_0010

Et donc, nous voici à Berlin, très heureux, accueillis en grande pompe par Sylvie, Manni et Sara, nos amis et partenaires privilégiés !

Quelques rames de métros et autres transports plus loin,

DSC_0013

DSC_0014

DSC_0017

DSC_0018

DSC_0015

DSC_0020

Nous voilà arrivés à la UFA Fabrik, un lieu super grand, super chouette. 

Et là, nous voici face à une vingtaine d’allemands, tous plus …. Allemands, les uns que les autres !!!

Nous découvrons le lieu où nous allons prendre les petits déjeuners (avec des brötchen ?), les déjeuners et nos repas du soir.
C'est aussi dans cette salle, très gentiment mis à notre disposition par l'équipe de la Ufa Fabrik, que nous ferons nos séances quotidiennes d'animation linguistique.

Vous avez dit "Animation linguistique" ? Was ist das ?

Quelques jeux étranges, avec lesquels Serge et Alice nous ont enthousiasmé (?), comme par exemple se classer par ordre de grandeur (à 50, fastoche !), binoclards ou non, allemands ou français, avec ou sans chaussettes (Ben oui, en novembre à Berlin, on n’était pas à l’abri de tomber sur un énergumène pieds nus ! Ah, ben non, Alexis n'a pas pu venir...).

DSC_0029


Bref, des petits jeux rigolos, ou comment faire connaissance malgré la barrière de la langue.

DSC_0033

On y aura droit tous les jours ! Au grand désarroi de certains, mais quelle meilleure manière pour se rencontrer ?

Enfin, l’heure du repas arrive…Et là, nous découvrons une équipe de choc : Paul Bocuse en personne, réincarné ! Ou Reinhardt peut-être ??? et un landais perdu à Berlin, prénommé Eric, qui est venu donner un peu de son temps mais aussi Mohannad ; un trio de cuisiniers qui ont enchanté nos papilles avec une salade croquante aux poivrons et à l’aneth ; un filet de bœuf saisi à point accompagné d’une purée et de petits pois. Pour terminer, une verrine de fromage blanc avec des grains de grenade et quelques amandes.
Nous avons échappé à la « currywurst »…. Pour combien de temps ?!

Temps libre pour les jeunes, ils retrouvent, enfin, leurs moitiés, leurs téléphones portables…. Les adultes se réunissent pour faire un point sur cette première journée, et organiser la suivante.

 

Madeleine et Lucile rejoignent leur lieu d’hébergement au 2AHostel avec 6 filles.

22h, à la UFA, extinction des feux avec retour des téléphones portables pour éviter toute tentation nocturne….

A 22h au 2AHostel ; toujours pas montées dans la chambre, attendre, attendre et attendre… après l’enregistrement des noms, prénoms, numéros de passeport ou carte d’identité, on nous donne la pile de draps, les taies d’oreillers, les serviettes de toilette, chargées sur les valises, nous sommes prêtes à monter dans l’ascenseur direction chambre 207. Il nous faudra bien plus d’une heure pour nous enfiler ses foutues couettes dans les housses, les oreillers trop mous pour entrer dans les taies. 

Allez, Gute nacht !
Vivement demain, que nous puissions passer aux choses sérieuses, à grands coups de baguettes et de battes de surdos !